Le mystère de la maison hantée des marais de Kalos.

En plus d'être les premiers opus en 3D de la série sur console portable, Pokémon X et Y sont basés sur la France, considérée comme LE pays de la beauté par excellence. Résultat : les décors sont très colorés, soignés, avec beaucoup de fleurs et sans aucune ordure par terre.
Mais un des lieux contraste par son ambiance. Tandis que toutes les routes de la région respirent le bonheur et la joie de vivre, la Route 14, qui est un passage obligatoire au Nord d'Illumis pour accéder à la sixième arène du jeu, est un vaste marais peu rassurant. L'atmosphère est sombre, les branches biscornues des arbres ressemblent à des griffes crochues qui ne chercheraient qu'à happer notre personnage, et les lieux sont habités par des Pokémon qui ne sont pas connus pour leur sympathie (Spectrum, Vortente, Abo...). Mais ce panorama lugubre ne fait que renforcer le côté magique et irréel de la ville qui se cache derrière tout ce périple, qui est Romant-sous-Bois. En effet, quoi de mieux qu'un brin d'épouvante juste avant de plonger dans l'univers des contes de fées ?

Au bout de cette fameuse Route 14 se trouve une maison dont les rumeurs disent qu'elle serait hantée. Et ça tombe bien car nos coéquipiers ont très envie d'aller vérifier cela par eux-même. Tandis que Sannah et Trovato (si vous savez, celui qui a la coiffure d'une tomate) sont à la fois curieux et impatients, Tierno, lui, se révèle être une grosse chiffe molle et flippe d'avance en disant que tout ça le tente moyennement. Notre personnage, lui, en a visiblement absolument rien à cirer.
Mais quoi qu'il en soit, on se retrouve à aller dedans sans nous demander notre avis.

"Cool, des gens sont morts ici."

Contrairement à ce qu'on pourrait imaginer, l'intérieur de la maison est sombre mais relativement classique, et il n'y a pas d'objets qui bougent tout seuls ni de télévision possédée. La maison hantée se révèle être simplement l'habitation d'un homme en costume blanc qui tient absolument à nous raconter une histoire "effrayante".


"Alors écoutez-moi bien... C'était il y a fort longtemps. J'avais perdu mon chemin... À cause de l'obscurité ou d'un excès de confiance ? Toujours est-il que mes pas m'amenèrent jusqu'à cette sombre demeure. Sombre est le mot, car il faisait alors nuit noire et la pluie glaciale battait les carreaux. Surtout, aucune lumière ne semblait fonctionner, aussi je cherchais à tâtons dans les ténèbres. La maison désolée, abandonnée, plongée dans un silence oppressant même, semblait me guider jusqu'à la cuisine... J'y découvris un réfrigérateur que je m'empressais d'ouvrir, afin d'avoir enfin un phare, quel qu'il soit, dans cet océan de nuit. Une lumière électrique et faible se diffusa alentour, me révélant l'environnement immédiat. Stupeur ! Un homme se tenait recroquevillé dans un coin ! Le propriétaire, pensais-je, je dois lui expliquer ma présence incongrue et lui demander asile pour la nuit. Je m'approchais de lui pour lui faire part de ma requête, quand soudain... L'homme se mit à HURLER ! 

"N'APPROCHEZ PAS !" 

Je me confondis en excuses pour mon intrusion nocturne et inopinée, lui demandant son aide, juste pour la nuit. 

"IMBÉCILE ! PAS TOI !" cria-t-il. 

Choqué, je le dévisageais fixement. Alors, avec un regard fou, il me demanda : 

"Tu ne les vois pas ? Derrière toi ?" 

"...La foule des hommes sans visage !!!"


L'homme abrège son récit en nous disant qu'à la fin, tout le monde disparaît... Puis il enchaîne directement en nous demandant un pourboire pour récompenser ses talents de narrateur (ah, la France...). Cette chute précipitée et sa façon de quémander rendent l'histoire tout sauf crédible. D'ailleurs c'est tout à fait le ressenti de Sannah, qui estime que c'est de l'arnaque et que de toute façon c'était même pas impressionnant d'abord. Bref, la troupe, déçue et dégoûtée, quitte les lieux rapidement, et le scénario peut reprendre son cours.

Mais tout ça me paraît bizarre. Pourquoi avoir fait tout ce décor, cette ambiance, et cette parenthèse dans l'aventure juste pour être désillusionné à ce point ? Ce n'est pas dans les habitudes de Pokémon de faire ce genre de troll, en particulier si cela implique les PNJ qui nous suivent depuis le début du jeu. Cette maison hantée nous cache quelque chose.
Déjà pendant le récit, la caméra tangue et s'approche lentement à la manière d'un spectre qui assisterait à la scène. On pourrait supposer que cet effet est juste pour accentuer le sentiment de malaise et rendre l'histoire encore plus angoissante :


Mais rappelez-vous, on retrouve exactement ce même genre de plan dans les jeux suivants, Rubis Omega et Saphir Alpha. Quand on affronte le Conseil 4, lorsqu'on entre dans la salle de Spectra et qu'elle se présente au joueur, la caméra est tout aussi titubante... Sauf qu'ici on est certain que c'est un véritable fantôme qui nous observe, puisqu'une petite fille apparaît de façon subliminale et sans capter l'attention de notre personnage.

Quoi, des éléments flippants dans Pokémon ? 
Ça n'arrive jamais hahahahaha...ha.

Donc, quel genre de créature pourrait bien nous fixer dans la maison hantée ? En supposant que la "foule des hommes sans visage" dont nous parle l'homme soit bien réelle, alors il se pourrait que le spectre en question soit un... Noppera-bo. Mais vous allez me demander "Qu'est-ce que c'est que ce truc ?"

Le Noppera-bo, ou fantôme sans visage, est une créature du folklore japonais qui a l'apparence d'un être humain normal, à l'exception près que son visage est entièrement lisse et ne possède pas d'yeux, de nez ou de bouche. Il aime effrayer les gens en effaçant son faux visage sans prévenir ou en se retournant brusquement, et agit généralement en horde pour faire peur à une seule personne. Bien que son objectif principal soit de punir ou simplement jouer un mauvais tour, ce fantôme n'agresse pas physiquement les gens et n'a pas la réputation d'être violent.


Tandis que cette description pourrait rappeler à certains le personnage de Blanca dans Animal Crossing (qui est un chat sans visage et demande au joueur de lui en dessiner un avec un crayon), personnellement de vieux souvenirs resurgissent en moi et me rappellent un épisode de la -géniale- série Martin Mystère qui m'a traumatisé quand j'étais petite. En effet, dans "La revanche du banni", une créature vole le visage des femmes et une de ses scènes me fait encore froid dans le dos aujourd'hui. Allez je suis gentille, le moment en question est précisément celui-ci :

Bon forcément, sans contexte et sous format gif avec 
une qualité d'image moisie ça a moins de cachet. 

Bref, refermons la parenthèse nostalgie et reconcentrons-nous sur les faits. Ce serait un Noppera-bo qui nous fixerait pendant un bref instant, et qui a fait partie de la horde qui a attaqué l'homme de la maison hantée. Quoique... Et s'il ne fallait pas se concentrer sur le fond de l'histoire, mais sur sa forme ? Autrement dit : et si ce n'était pas une créature folklorique qui était la cause de cette frayeur, mais plutôt un Pokémon ?

Bon, le souci c'est qu'il n'y a aucun Pokémon sans visage à silhouette humaine dans le Pokédex, et ceux de type Spectre connus n'ont pas la particularité de pouvoir effacer le leur. Mais reprenons les éléments du récit pour tenter d'avoir quelques pistes :
-L'histoire se situe à Kalos, pendant une nuit noire où il pleut à verse. Donc la vision de ce qui nous entoure est possiblement très limitée, voire déformée.
-Le propriétaire de la maison est recroquevillé dans un coin, ce qui signifie que quelque chose lui faisait déjà peur avant l'arrivée de l'homme en costume blanc.
-Quand il crie, il emploie le terme "foule", ou en anglais "horde".

Et ce dernier détail est intéressant. Comme on a pu le voir dans la série, les hordes sont toujours constituées d'un nombre fixe de cinq individus. Pas quatre, ni six. Donc en additionnant cette remarque à notre liste, on pourrait alors conclure que le Pokémon qui aurait terrifié l'homme cette nuit-là aurait pu être... Zygarde. Regardez comme sa collerette nous met sur la piste quand on assombrit sa silhouette.

"La foule des hommes sans visage"

En creusant un peu, cette théorie semble être plutôt crédible. Comme Zygarde est une sorte de gros serpent, quand il avance il a forcément l'intégralité de son corps au ras du sol, ne laissant ressortir de façon verticale uniquement que sa collerette constituée de cinq "pics" aux formes plutôt humanoïdes. En plus ça tombe bien, ceux-ci font pile la taille d'un être humain adulte.
Ne cherchez pas à me contredire, je viens de regarder dans le Pokédex de Rubis Omega.

Zygarde aurait donc été aperçu dehors, au milieu de cet environnement nocturne et pluvieux, et non à l'intérieur de la maison comme il est visiblement trop large pour passer incognito l'encadrement de la porte. Ce qui fait que quand l'homme hurle "Derrière toi !" au narrateur, il devait désigner une des fenêtres à côté de l'entrée (comme la cuisine est proche de celle-ci).

Mais ce Pokémon légendaire n'a rien à faire dehors, comme ça ? Bah si, car non seulement c'est le protecteur de l'écosystème de Kalos donc il doit bien se bouger de temps en temps pour voir si celui-ci est en danger, et en plus l'endroit choisi pour déambuler est idéal pour lui : les marécages sont sombres et peu accessibles de base, pile ce que pourrait rechercher un serpent géant habitué à l'obscurité des grottes.  D'ailleurs en parlant de ça, la description de la Grotte Coda, qui est l'endroit dans le jeu où on capture Zygarde, mentionne les lieux comme étant une "mine abandonnée il y a de nombreuses années à cause des rumeurs faisant état d'un fantôme dans ses tréfonds". Non seulement le terme "fantôme" colle avec le récit de la maison hantée, mais en plus personne n'a réussi à l'identifier distinctement à cause de sa nature discrète et silencieuse. Bien que ce Pokémon ne soit pas de type spectre, il agit tout comme.

Pourtant sa panoplie de boule à facettes n'aidait pas vraiment.

Mais en supposant que l'histoire de l'homme en costume soit vraie et que ce soit Zygarde qui ait terrorisé les deux hommes cette nuit-là, quelque chose continue de me chiffonner : si le narrateur s'est réfugié dans cette maison par pur hasard, pourquoi est-il resté dans une demeure qui n'est pas la sienne et surtout, où est son ancien propriétaire ?

On peut alors plonger dans une théorie un peu plus sombre. On a tendance à l'oublier facilement, mais tous les Pokémon ne sont pas des créatures gentilles et mignonnes qui ne demandent qu'à être gratouillées au menton à la Poké Récré en mangeant des cupcakes multicolores. Rafraîchissez-vous la mémoire avec la description de Lugulabre ou Spectrum, par exemple. En partant de ce principe, le protecteur de l'environnement de Kalos n'a pas forcément de raison d'être gentil et docile avec les humains. Donc si Zygarde rôdait autour de la maison, a-t-il tout de même réussi à tuer ou emporter le propriétaire de celle-ci, afin d'en faire un repas potentiel ? 
Même s'il il n'a pas de bouche ?

Ce ne serait pas un scoop de dire que les Pokémon légendaires sont loin d'être inoffensifs. Les humains craignent et luttent comme ils peuvent contre la puissance de ces créatures qui ne possèdent pas ou peu d'ennemis naturels, et qui se permettent de n'en faire qu'à leur tête. L'exemple le plus parlant est la ville d'Entrelasque dans la région d'Unys, qui est située en hauteur et qui a une sorte de muraille. C'est le minimum vital quand on habite à côté de la Grotte Cyclopéenne, qui est le repaire du dragon Kyurem. Une vieille dame nous en dit plus à son sujet, racontant la crainte quotidienne qui plane sur cette ville :

"Derrière la ville, il y a un cratère. Il paraît qu'il a été creusé par une grosse météorite tombée du ciel il y a bien longtemps. Et on dit qu'un affreux monstre était caché à l'intérieur. Le monstre s'approchait du village à la nuit tombée pour enlever des gens et des Pokémon afin de les dévorer... C'est pour ça que les gens ont construits des remparts et que la ville est fortifiée. Pour empêcher le monstre d'entrer. Et selon la règle du village, il était interdit de sortir après la tombée de la nuit."

Et cette règle perdure encore car quand il fait nuit, aucun habitant n'est dehors. Ce serait bête de faire une mauvaise rencontre...


Maaaais bon une fois de plus, refermons la parenthèse et revenons à nos Zygarde. Excusez mes transitions aussi brusques, je m'éparpille facilement.

Donc on parlait du fait qu'il y a probablement eu un carnage dans cette unique maison de la Route 14. Il serait facile de supposer que vu cette tragédie, l'homme en costume blanc est lui-même un fantôme qui n'a pas survécu à sa rencontre avec Zygarde, et qu'il tient à nous avertir des dangers des lieux. Mais cette théorie ne tient pas la route, car son discours hâtif sur la fin et sa façon de se décrédibiliser en demandant un pourboire fait typiquement partie du... Domaine du vivant ? Et puis je ne vois pas ce qu'il ferait de sa monnaie : il irait tranquillement faire ses emplettes en tant que spectre dans la boutique Pokémon voisine ? Non, je pense que son personnage est une simple caricature.

Les quelques véritables fantômes que l'on peut croiser à travers les différents jeux Pokémon ont un style très différent de notre cher bonhomme : ils sont muets ou peu bavards, apparaissent sans prévenir ce qui fait que l'interaction avec eux est difficile, et ils ont cette étrange -et flippante- manie de flotter au dessus du sol pour disparaître de l'écran.

Hommage à ceux qui, comme moi, ont eu 
un arrêt cardiaque en assistant à cette scène.

Mais le ridicule de l'homme en costume ne l'empêche pas de conserver sa petite part de mystère. En effet, quand on cherche à lui parler après qu'il ait raconté son histoire, la seule phrase qu'il répète en boucle comme tout bon PNJ est : "Certains secrets sont faits pour ne pas être dévoilés. Et j'emporterai le mien dans ma tombe..."

Hormis le fait que dans toutes les versions il utilise le mot "tombe" ou une de ses variantes pour dire qu'il ne crachera pas le morceau (quel hasard, il y a un cimetière juste en face), ce qu'il dit soulève plein de suppositions. Ne veut-il pas révéler l'existence de Zygarde, Pokémon inconnu et jamais aperçu des habitants de Kalos ? Ou veut-il préserver le secret de la raison de la disparition du propriétaire de la maison ? Celui-ci fait-il partie d'une des tombes que l'on aperçoit tout au long de la Route 14 ? A moins que l'histoire racontée ne soit totalement fausse, que le mystère se situe ailleurs et qu'on fasse fausse route depuis le début ? Cet aparté dans le scénario n'est-il qu'un troll de la part des développeurs du jeu ?
Nous ne le saurons probablement jamais.

Ou alors, si vous voulez vraiment des réponses à toutes ces questions... Allez demander à Zygarde.


Sources : 
Cette vidéo pour les captures d'écran et le gif.
Cette vidéo pour le gif sur la parenthèse de Spectra.
Cette vidéo pour la théorie.
Les autres images viennent de Deviantart (Carminadelic et Deranged Dragon).