Annexe d'un article : une lectrice prend la parole !

Quand je publie un article, il arrive que j'aie quelques réactions qui atterrissent dans ma boîte mail. Et je tenais à vous partager celle de Kssu suite à la publication du "rôle des parents dans les jeux vidéo" que j'ai trouvé très intéressante et très bien écrite. Un grand merci à toi, miss !

Oui môssieur, je peux me vanter d'avoir des gens qui m'écrivent des articles.
*se reçoit une brique*

Sur ce, bonne lecture !
__________________________



Concernant ton analyse de la place des parents dans les RPG japonais (la mère qui représente la douceur du cocon familial, la sécurité du foyer...), il est vrai que les mères ont un rôle similaire et, en général, assez effacé dans l'histoire du jeu.
Mais j'aimerais te parler d'un cas un peu particulier, un jeu où la mère du héros occupe une place bien plus importante qu'on ne peut l’imaginer, ce jeu est EarthBound. J'ai direct pensé à ce jeu quand j'ai lu l'article ! ^^

Avant de parler du rôle de la famille, je vais te parler vite fait du jeu en lui-même. Il s'agit d'un RPG vraiment fun et décalé se passant dans un monde contemporain faisant penser à l’Amérique des années 60. Dans ce jeu, exit les trolls, gobelins, dragons et autres bestioles communes aux RPG ici, on sera amené à se battre contre des chiens errants, des champignons sur pattes, des monstres vomi géant (si, si) et même des hippies...

Et encore, tu n'as pas la musique !

Earthbound n'est jamais sorti en Europe (c'est pour ça qu'il est si peu connu dans nos contrées). Il est le deuxième jeu d'une série géniale appelée au Japon... Mother (à retenir pour la suite) !
Il existe « Mother » tout court, sorti qu'au Japon, sur Famicom en 1989. « Mother 2 » sorti également au États-Unis sur SNES en 1994 (Pour info, Mother 2 et Earthbound désignent exactement le même jeu, Earthbound est juste son appellation aux US). Et enfin Mother 3 sorti qu'au Japon sur Game Boy Advance en 2006. Et c'est tout...


Les seules traces de la série que nous avons eu chez nous sont dans Super Smash Bros, par les personnages de Ness puis de Lucas, deux personnages jouables aux allures de playmobils.

Devinette : Parmi ces deux dessins, lequel est
un artwork officiel et lequel est un fan-art ?

Ness est le personnage que l'on incarne dans Mother 2/EarthBound (à chaque jeu, le protagoniste principal changeait).
Sa relation avec sa mère au cours du jeu est un élément du jeu qu'il ne faut pas ignorer. Pour le montrer je vais déjà résumer le début de l'histoire du jeu, enfin, expliquer la raison qui pousse Ness à sortir de chez lui, et les conséquences que cela aura dans les relations avec sa famille.
Une nuit, alors qu'il dormait paisiblement, une météorite s'écrase près de chez lui. Curieux, il sort de sa maison pour aller la voir de plus près, alors qu'il est proche du cratère, la météorite s'ouvre et une sorte d'abeille mécanique en sort. Celle-ci dit à Ness qu'elle vient de dix ans dans le futur, où un terrible être maléfique, Giygas, a envahi la Terre. Néanmoins, une prophétie écrite par un objet magique ; la pomme du savoir (oui, oui... la pomme du savoir) dit que Ness (et ses amis, qu'il rencontrera au fil de l'aventure) arriveront à vaincre Giygas. Ness doit donc partir de chez lui pour mener une grand quête (que je ne détaillerai pas ici) pour sauver le monde... Ah oui, au passage, il apprend qu'il peut maîtriser des pouvoirs psychiques... c'est sûr que ça peut s'avérer utile.


Voilà, maintenant que c'est fait, nous pouvons arriver au vif du sujet, le rôle de la mère dans l'histoire. Elle devient importante à partir du moment où Ness quitte sa ville natale, Onett. En effet, il est possible de l'appeler via les cabines téléphoniques présentes un peu partout dans les villes, un peu comme le Pokénav où le Pokématos dans Pokémon. Mais ça ne s'arrête pas là, le jeu présente une petite originalité dans le comportement du héros "in game". Ness peut avoir le "mal du pays". Au bout d'un certain temps passé hors de chez lui, Ness obtient le statut "homesick", que l'on peut traduire par "nostalgie", "mélancolie"... Cela a pour effet de l’empêcher d'agir de temps en temps et donc de gêner les combats.
Au lieu d'attaquer, il y aura des messages du genre "Ness perd toute sa motivation pour combattre", "Ness pense tristement à sa maman" ou bien "Ness se remémore les petits plats que lui faisait Maman"... Ça a pour effet de surprendre le joueur, car, en plein combat, il ne s'attend pas à ce que son héros soit triste parce que sa petite Môman lui manque. T'imagines si dans Pokémon, en plein combat d'arène, ton Roucarnage se mettait à pleurer parce que "ses potes Roucool de la Route 1 lui manquent"...


Bref, le seul moyen de stopper la nostalgie est de passer un petit coup de fil à sa Maman, pour redonner un peu de courage à Ness. Cette situation n'est pas ultra courante dans le jeu, mais elle l'est assez pour qu'on s'y penche sérieusement quand ça arrive. Cela contribue vraiment à donner des émotions au personnage, que ce n'est pas un simple amas de pixel ni une espèce de coquille vide sans âme ni émotions. Cela montre aussi une certaine implication de la mère dans le périple de son fils, elle l'aide à son niveau. Elle ne maîtrise pas de pouvoirs psychiques, mais au moins, elle lui remonte le moral quand il faut, c'est comme si elle était présente à ses côtés.

Et puis 'faut le comprendre quoi, c'était jusque là un garçon tout à fait normal, qui passait son temps à jouer au baseball, à rire avec ses copains et jouer avec sa petite sœur et son chien en parfaite insouciance. Et puis d'un coup, boum, une météorite tombe près de chez lui, il a des responsabilités énormes sur les bras, il connait l'effort, la douleur, l’échec, la mort, la peur... Si il avait pu choisir, je suis sûre qu'il aurait carrément préféré rester chez lui bien au chaud... Mais non, il est obligé de risquer sa vie et de se confronter au cruel monde extérieur parce que "tu comprends, t'as le destin du monde entre tes mains jeune homme !"

Et pour en revenir au titre, Mother, il a plusieurs significations. Il n'a pas été choisi au hasard, il représente la mère, tout simplement, l'importance qu'elle a dans les différents du jeu mais aussi l'importance qu'elle a pour nous, c'est celle à qui on doit la vie. Il y a une symbolique très forte dans ce titre. Le mot "Mother" peut aussi faire référence à la Terre, le berceau de l'humanité, qui nous porte et nous élève depuis l'apparition de l'humanité. La protection de la Terre est une mission capitale, puisque c'est elle qui nous abrite, sans elle, plus rien n'existerait.
D'ailleurs si tu observes, tu verras que l'emblème de Ness et Lucas dans Super Smash Bros n'est d'autre que la Terre.


Voilà, c'est à peu près tout ce que j'avais à dire. Je pourrais encore dire des tonnes et des tonnes de choses, mais ça spoilerait l'histoire, et c'est bien la pire chose qui peut arriver dans ces jeux. Je ne peux que te les conseiller, pour l'instant, je n'ai fait que EarthBound mais les autres ne vont pas tarder à être bouclés aussi.
En plus, EarthBound est justement devenu accessible grâce à sa récente publication sur la Virtual Consol de la Wii U. Malheureusement, les autres restent assez difficiles d'accès, mais il y a toujours l'émulation.
Mais vraiment, ils sont géniaux, c'est une très belle expérience vidéo-ludique que de faire ces jeux, ils sont fun, matures, avec un côté loufoque et foufou. Je n'ai fini qu'un seul d'entre eux, et je suis déjà fan !

Grrr... Ces gamins sont tellement mignons n'empêche...

PS : D’ailleurs, petite anecdote, sais-tu que le studio qui a développé la série des Mother "Ape Incorporated" existe toujours et est maintenant connue sous le nom de... Creatures. Oh, mais on connaît, ce sont ceux qui bossent avec Game Freak et Nintendo sur la franchise Pokémon. Certains développeurs qui ont travaillé sur EarthBound ont également travaillé sur Pokémon Rouge et Bleu. Et ça se voit en jouant à EarthBound, j'ai remarqué quelques petites similitudes avec Pokémon. Similitudes qui persistent jusqu'à maintenant, puisque certaines musiques sont largement inspirées de celles de Mother 3 et des autres opus de la série.

N's Farewell... inspiré de cette musique nommée Love Theme de Mother 3.


La musique de la Route 113 dans Pokémon Rubis/Saphir/Emeraude inspirée de Snowman, une musique récurrente dans les Mother. Ça saute pas aux yeux (ou plutôt aux oreilles), il faut bien écouter. Les structures sont similaires et le thème d'origine a quand même été modifié.

La musique de Lavanville et de la Tour Pokémon inspirées par Ghastly Site : cette ressemblance vient surtout du fait que ces deux musiques sont basées sur à peu près les mêmes sons 8 bits. De plus, on retrouve une structure assez typique des musiques angoissantes, rythme lent, très simple et répétitif avec un léger écho qui donne une résonance sinistre.
Ce qui est marrant, c'est de voir qu'avec si peu de moyens, les compositeurs ont réussi à transmettre dans les musiques autant d'émotion, car après tout, ce ne sont que des "bip, bip" à la base.
Même sans lire le titre "Ghastly site" on devine aisément que cette musique est faite pour un endroit inquiétant.

Allez et un dernier pour la route... La musique du Plateau Indigo de Pokémon Rouge/Bleu inspiré par la musique du Mt Itoi du tout premier Mother.

Voilà, ce sera tout, il y en a encore d'autres (surtout dans Pokémon Noir/Blanc) mais je ne vais pas non plus tout répertorier .

Si Lucas est représenté avec Red dans le mode histoire
de Brawl, ce n'est clairement pas un hasard.

Les similitudes vont aussi jusqu'au design, sais-tu que ce cher Mewtwo a une ressemblance assez frappante avec le boss de fin du premier Mother ?

Après... Moi je dis ça... Je dis rien...


Rhooo allez, je ne tiens plus, je tenais aussi à te montrer ça. C'est assez insignifiant mais ça a le mérite d'être montré ! Je ne sais pas si c'est un réel clin d'œil ou juste un hasard.