Je vous raconte mon week-end et c'est passionnant.

Il arrive que quand je pars en week-end, j'ai à aller dans des endroits où y'a pas de connexion Internet, au grand dam de mes abonnés chéris.


Mais en tant qu'accro au PC, celui-ci fait partie des trucs que j’emmène même en cas d'urgence par peur de me faire chier, mais aussi "au cas où un voisin du coin a la chance d'avoir une Neufbox même si il y a que des maisons de vacances ici et qu'il pleut depuis cinq semaines donc les probabilités d'avoir Internet avoisinent 0,00000001%"

"Ben quoi ? Certaines filles emmènent bien des valises entières de maquillage !"

Pour compléter mon attirail de Geek / No-Life (au choix), j'ai aussi emmené ma superbe 3DS XL édition collector avec un gros Pikachu dessus* ainsi que tous mes jeux. Soit j'avais vraiment peur de m'ennuyer, soit j'ai pas calculé que je ne partais que 3-4 jours au lieu de 3 mois complets.

*voir mon article où j'en fais tout un éloge.

Tadaaaaaaa !

Je suis trop prévoyante, je crois. Ou alors je suis comme les petits enfants qui ne se séparent pas de leur doudou et tétine, sauf que le prix du doudou est un peu plus élevé.

Même si, au final, rien ne remplacera le charme d'une peluche !

Sauf que y'a un truc que j'avais pas calculé par rapport à mon matériel de survie : emmener ces bijoux de technologie (ici je parle surtout de la DS) peut s'avérer très dangereux si dans notre famille, on compte un petit cousin qui a 8 ans et qui aime bien les jeux vidéos.
Car après, t'es en flippe permanent car t'y tiens, à ta console. Et il te rappelle toi avec nostalgie quand, à son âge, tu faisais tomber sans faire gaffe ta GBA collector Zelda toute dorée avec une belle triforce dessus. (à l'époque j'en avais rien à foutre de l'aspect collection, je l'avais juste prise car on avait Zelda Minish Cap en même temps : d'une pierre deux coups, paf.)

Admirez la belle balafre sur le dessus... J'ai jamais su qui l'a faite !

Par précaution, j'ai changé la cartouche de jeu : car la dernière fois que quelqu'un a touché à ma partie Pokémon, bizarrement, il me manquait des trucs et j'ai aussi retrouvé un Axoloto capturé au Parc Safari qui s'appelait PROUT. Le pire c'est que je ne raconte pas de conneries.

Qu'il est trognon !

Bref, Pseudo-Mew se fâche tout rouge si on touche à ses cartouches Pokémon.
Donc en guise de remplacement, en plus du fait que j'ai Super Mario 3D Land téléchargé (légalement) sur ma 3DS, j'ai mis Rayman Origins, car je n'ai utilisé qu'une seule partie et les deux autres sont libres, donc aucun souci à me faire, il ne va rien se passer de grave.

ERREUR.

Moi qui avait envie de me refaire le niveau de la mort en voyant mon cousin galérer en toute innocence aux premiers niveaux, je le laisse terminer puis je vais charger ma partie terminée à 100% (dont certains Electoons méga chiants à récupérer, quant aux dents de la mort... J'en parle même pas. Brrrrr...)

"Tiens, en éteignant, il a supprimé sa partie ? Ah ben non... C'est la mienne qui est partie en fumée."


Pleurs, sanglots, chouinements, glapissements, soupirs à répétition, génocide de chiens. Voilà, je suis calmée.





Du coup après cette expérience, j'ai pu mettre en évidence les deux éléments qui constituent LE CAUCHEMAR DU GAMER :

Règle N°1 : Un gamer ne supportera jamais de prêter sa console/manette à quelqu'un, en particulier si celui-ci a les mains sales et extrêmement grasses.




Règle N°2 : Un gamer aura la phobie de retrouver sa partie effacée lorsqu'il prêtera, même quelques minutes, son jeu à un amateur de jeux vidéos qui n'y connait pas grand chose. (ex : un enfant ou quelqu'un qui ne joue jamais)





C'était un week-end comme les autres pour moi.
A part ça ? Tout va bien ؟ *se marre*






Épilogue : Evidemment, j'allais pas engueuler mon cousin pour cette petite gaffe (puis il est tout mignon et innocent) mais la prochaine fois je planque ma console dans mon sac. Sous le lit. Dans une pièce fermée à clé. Et sous une dalle de béton.
Et non, malgré la précaution d'avoir emmené mon matériel de survie, je ne me suis pas ennuyée ce week-end là !








J'ai aimé vous raconter ma vie, c'est bon, je suis contente.
Et je finis cet article avec l'image du jour qui est un truc qui m'a bien fait rire quand je suis tombée dessus :


Je crois que Pseudo-Mew aime vous raconter sa vie.